Techniques Militaires : Comment survivre en forêt

Survivre foret

La forêt est un environnement magnifique, c’est pourquoi tant de gens vont camper chaque année. Cependant, il vaut mieux être préparé et connaître les techniques de survie fondamentales de la forêt avant d’aller camper. De cette façon, si vous vous perdez, vous saurez exactement quoi faire. Avertissement: Les conseils de survie présentés sur ce site web sont uniquement à titre d’information. Les auteurs n’assument aucune responsabilité quant aux actions individuelles du lecteur ou à l’utilisation des informations présentées sur cette page.

1. Arrêtez et réfléchissez

Utilisez le dispositif mnémonique des Boy Scouts « STOP », qui signifie « Arrêtez, pensez, observez et planifiez » Vous venez de découvrir que vous êtes perdu dans la forêt. Vous n’êtes pas sûr que les secours arrivent ou non. Voici une liste de ce que vous devriez faire :

  • Revenez sur vos pas.
  • Trouvez une source d’eau potable.
  • Créez un feu.
  • Trouvez ou construisez un abri avant la tombée de la nuit.
  • Fabriquez une arme que vous pourrez utiliser pour vous défendre.
  • Trouvez une source de nourriture.
  • Voyager dans une direction pendant la journée.

Et plus encore ! Lisez ce qui suit pour découvrir les conseils qui peuvent vous sauver la vie si vous vous perdez dans les bois.

2. Retrouvez vos pas

Pour survivre dans les bois, la première chose à faire est de voir s’il est possible de faire marche arrière et de revenir sur ses pas jusqu’au dernier chemin connu. Ne paniquez pas : les chances de sortir de la forêt sont plus élevées une fois que votre esprit est clair. En cas d’absence de carte ou de boussole, vous devez utiliser des techniques d’orientation si vous en avez conscience. Ne vous précipitez pas dans la profondeur de la forêt. Réfléchissez à deux fois avant de choisir la direction à suivre.

3. Utilisez votre téléphone au maximum

De nos jours, un smartphone peut être d’une grande utilité pour la survie des forêts. Il est aussi essentiel pour la survie en milieu sauvage que les chaussures de marche le sont pour la randonnée. Essayez de grimper le plus haut possible pour capter un signal sur votre téléphone. Il peut être possible de passer un appel d’urgence. Vous pouvez utiliser un dispositif GPS sur votre téléphone pour comprendre où vous vous trouvez. Gardez la batterie de votre téléphone à l’abri aussi longtemps que possible pour survivre.

4. Laissez des traces au fur et à mesure

Si vous voulez trouver la sortie et ne pas vous perdre dans le terrain inconnu de la forêt, marquer la trajectoire au fur et à mesure de votre marche peut vous aider à survivre. Laissez des objets très visibles sur votre chemin afin de pouvoir facilement revenir en arrière sans avoir besoin d’utiliser une boussole et lorsque la batterie de votre téléphone est faible. Nous supposerons que vous n’avez pas pu revenir en arrière pour le reste de ces instructions et que vous êtes officiellement perdu.

5. Essayez d’attirer l’attention en criant fort

Il se peut qu’un groupe de touristes se promène dans les environs sans que vous le sachiez. Appelez-les à haute voix pour attirer leur attention. Faites-vous entendre à grande distance. Répétez l’opération à différents endroits. Appelez quelque chose comme « Vous m’entendez ? » ou « Bonjour ! Aidez-moi ! » Répétez-le plusieurs fois. Si vous avez quelque chose qui peut faire un son, utilisez-le et combinez-le avec un appel à haute voix pour doubler l’effet et augmenter vos chances de survie dans la nature.

6. Trouver de l’eau :

Pour survivre, l’une de vos priorités devrait être de rester hydraté. Le corps humain ne peut survivre que trois ou quatre jours sans eau, alors commencez tout de suite à chercher une source d’eau.

Trouver des sources d’eau communes :

Sources/Rivières : Tout cours d’eau ou rivière avec de l’eau courante sera une bonne source et vous aidera à survivre, mais gardez à l’esprit que ce n’est pas parce qu’elle semble propre qu’elle l’est. Vous devrez faire bouillir l’eau pour tuer toutes les bactéries avant de la boire. Si vous avez une boîte de conserve en fer blanc ou en aluminium, ce sera un récipient efficace pour faire bouillir l’eau au-dessus de la flamme. Les lacs : Si vous rencontrez un lac, c’est une grande ressource en eau. Vous devez également faire bouillir cette eau pour éviter de tomber malade à cause des bactéries. L’eau de pluie : En cas de pluie, veillez à disposer les récipients nécessaires pour récupérer l’eau qui tombe. Les grandes feuilles peuvent constituer une surface efficace pour recueillir la pluie et l’acheminer dans un récipient. Alambic solaire à eau S’il n’y a pas de pluie ou d’eau douce disponible et que vous disposez d’une feuille de plastique, vous pouvez alors fabriquer de l’eau solaire. Créer un alambic solaire pour l’eau : Étape 1 : Creusez un trou dans le sol. Étape 2 : Placez un récipient au centre du trou. Étape 3 : Remplissez les espaces autour du récipient avec tout ce qui est humide, comme des feuilles. Étape 4 : Placez une feuille de plastique sur le trou et ancrez la feuille en place avec des roches plus grosses sur les bords du trou. Étape 5 : Placez une petite pierre au centre du plastique, juste au-dessus du récipient. Étape 6 : La condensation se produit sur la face inférieure du plastique et descend jusqu’au centre. Elle s’égoutte dans le récipient en le remplissant d’eau potable distillée. Vous pouvez créer un filtre à eau avec les matériaux à votre disposition, mais vous devez avoir une certaine habileté pour jouer en toute sécurité. Solar Water Still

Alambic solaire à eau

7. Construire un feu / Rester au chaud

Tout au long des étapes de survie, vous voudrez toujours rester au sec. Gardez-vous au chaud avec des couches de vêtements, à moins que vous n’ayez un allume-feu avec vous (ainsi que d’autres articles de survie). La fabrication d’une flamme peut devenir difficile. Vous voudrez également créer un feu chaque nuit pour maintenir votre température corporelle. Utilisez la chaleur pour faire sécher les vêtements que vous avez pu mouiller pendant la journée.

Construction de la structure :

Étape 1 : Rassemblez des bâtons secs et des brindilles de différentes tailles. Étape 2 : En utilisant les plus petites branches, créez une forme de tipi en plaçant un briquet au centre.

Allumer le feu :

Si vous avez des lunettes, des jumelles ou un appareil photo, utilisez l’objectif pour concentrer les rayons du soleil sur le tinder afin de l’enflammer. Puis soufflez quand il commence à fumer. Sinon, votre meilleure alternative est d’utiliser la méthode « Fire-Plow ».

La méthode de la charrue à incendie :

Étape 1 : Trouvez un bois tendre et découpez une rainure dans sa base. Étape 2 : Mettez un peu de liant sur un bord de la pièce que vous enflammerez. Étape 3 : À l’aide d’un bâton dur, labourez l’extrémité de cette rainure de haut en bas pour créer une friction. Étape 4 : Les petites pièces vont commencer à couver. Soufflez dessus pour aider à alimenter le processus de capture. Étape 5 : Lorsqu’il attrape, mettez plus de petites brindilles ou d’aiguilles de pin pour l’aider à grandir. Il existe également des outils tels qu’un foret à archet pour se fabriquer soi-même avec certains matériaux à votre disposition. Il est préférable de faire une petite recherche sur les méthodes de fabrication du feu avant d’aller dans les bois. Fire Plow Method

La méthode du chasse-feu

8. Construire/trouver un abri

Trouver un abri est un aspect important de la survie. Vous devez trouver un endroit pour vous reposer tout en vous protégeant des éléments, tels que le vent et la pluie.

La grotte comme abri :

Si vous pouvez trouver une grotte, choisissez-la comme première option d’abri. Cependant, avant d’entrer dans la grotte, assurez-vous que des animaux, tels que les ours, ne l’occupent pas. S’il n’y a pas de grottes disponibles, la meilleure solution consiste à créer un « abri Lean-To » Ceux-ci sont relativement faciles à réaliser en peu de temps, de sorte que vous pouvez commencer à concentrer vos efforts sur d’autres tâches de survie.

Création d’un abri « Lean-To » :

Étape 1 : Trouvez une grosse branche et appuyez une extrémité sur un arbre. Étape 2 : Placez les plus petits à un angle de 45 degrés sur la longueur de la grande branche. Étape 3 : Couvrez toute la structure avec des feuilles et du feuillage.

9. Votre abri doit être visible

La construction de votre abri doit être pratique. Non seulement votre abri doit être chaud, mais il doit aussi être visible. Laissez quelques objets lumineux sur le site de votre campement. Veillez à ce que le feu continue de brûler. Les signaux de fumée peuvent être visibles sur un vaste territoire. Si vous avez un miroir, vous pouvez l’utiliser pour donner des signaux lumineux dans la zone jusqu’à 100 mètres de distance. Utilisez de l’écorce d’arbre ou des branches de sapin pour produire plus de fumée. De jour, quel que soit le temps, rien ne vaut un signal de fumée. Maintenez la flamme allumée tant que vous ne pouvez pas manquer d’attirer l’attention des autres personnes à proximité : vous pouvez grandement simplifier votre processus de sauvetage si vous essayez de rendre votre séjour dans la nature aussi visible que possible.

10. Méfiez-vous des animaux dangereux

Lorsque vous vous retrouvez perdu dans la forêt, vous devez être conscient que les prédateurs sont dangereux. Si vous ne voulez pas devenir la nourriture d’animaux féroces, essayez de fabriquer un outil ressemblant à une lance à partir de branches pour vous protéger. Vous pouvez apprendre à le faire en regardant des vidéos sur la survie dans la nature. Gardez la flamme allumée pendant la nuit près de votre abri pour vous assurer que les bêtes restent à l’écart. Parmi les nombreux prédateurs à surveiller, les serpents, les loups et les ours sont les plus dangereux dans les bois. Les serpents font partie des plus grands dangers dont vous devez être conscient lorsque vous êtes en pleine nature. Restez à l’écart des territoires herbeux qui couvrent le sol à l’abri des regards. Restez également vigilant lorsque vous passez vos mains dans une caverne ou dans un pli et que des troncs d’arbres tombent. Lorsqu’un serpent vous mord, prenez soin de laver immédiatement la zone mordue à l’eau propre et au savon. Vous devez rester immobile pour que l’activité accélère la propagation du venin dans votre corps. Essayez de maintenir la zone blessée au-dessus du niveau du coeur ; vous devez bander le membre sans serrer pour arrêter la circulation sanguine. C’est une erreur courante que d’aspirer un venin de la blessure. Ne le faites pas, sauf si vous voulez que le poison se répande plus rapidement dans votre corps ou s’infecte. En dehors des serpents, il n’y a pas de prédateurs moins dangereux qu’il faut éviter lorsqu’on est dans les bois sans arme. Mignons comme ils nous apparaissent parfois, les ours de toutes sortes constituent une menace mortelle pour la sécurité des randonneurs. Lisez ce qui suit et découvrez comment vous pouvez échapper à une rencontre mortelle avec un ours.

11. Comment survivre à une rencontre avec un ours

Selon le territoire dans lequel vous vous êtes perdu, les espèces animales qui l’habitent peuvent avoir des comportements différents et nécessiter des méthodes distinctes pour éviter d’être gravement blessées ou tuées par elles. En ce qui concerne le type d’ours, les consignes de sécurité diffèrent. Continuez à lire l’article pour apprendre comment se comporter avec les différents ours.

Ours noir

Si vous voyez un ours noir à 50 mètres ou plus, gardez vos distances et continuez votre randonnée, en veillant toujours à ne pas vous en approcher. Si vous croisez l’ours et ne vous voyez pas, éloignez-vous avec précaution et parlez fort pour alerter l’ours de votre présence.

Grizzlys

Si vous entrez en contact direct avec un grizzly, évitez le contact visuel. Reculez lentement et laissez à l’ours suffisamment d’espace pour s’échapper. Parlez doucement, mais essayez de ne montrer aucun signe de peur. Ne fuyez jamais un ours ou n’essayez jamais de grimper aux arbres. Ces animaux grimpent aux arbres bien mieux et plus vite que n’importe quel être humain. Cela pourrait inciter l’ours à vous poursuivre, et ils vous attraperont et vous tueront. Le scénario le plus dangereux est de se retrouver entre une mère ours et ses petits. Si vous voyez une mère et ses oursons, sachez que d’autres clubs peuvent se trouver dans les environs. Évitez de vous approcher d’eux.

Que faire en cas d’attaque d’un ours

Les ours noirs : Se battre. Utilisez des bâtons, des pierres ou vos mains nues s’il le faut. Les grizzlis : Faites le mort. Essayez de ne montrer aucun signe de vie. Lorsque l’ours a fini de vérifier que vous êtes mort et qu’il s’en va, ne vous levez pas avant qu’il ne soit parti. Les grizzlis sont connus pour vérifier.

12. Éviter les insectes/épiders venimeux

Selon la forêt dans laquelle vous vous trouvez, certains insectes et araignées sont venimeux. Pour éviter d’y être exposé, gardez vos vêtements rentrés et limitez le nombre de zones où les insectes peuvent se glisser à l’intérieur de vos vêtements. Essayez d’aménager votre logement temporaire de manière à ce qu’il soit hors du sol. Vous pouvez également emporter des répulsifs qui peuvent être utiles contre les acariens et les moustiques. Ils peuvent aussi augmenter votre protection contre les gros insectes et les araignées. La deuxième meilleure façon de vous protéger des araignées est d’éviter les rondins creux, les endroits sombres et les hautes herbes. Certaines araignées sont extrêmement venimeuses, et si elles sont mordues, les chances de survivre sont rares, surtout si vous êtes loin de la civilisation, seul dans la nature. Il vaut donc mieux éviter les rencontres avec les araignées et leurs morsures.

13. Voyager/repos

Si vous avez quitté votre maison et que vous avez dit aux gens que vous alliez dans les bois, il y a de fortes chances qu’il y ait une équipe de secours. Si c’est le cas, restez sur place. Il sera plus facile pour eux de vous trouver si vous ne voyagez pas. Si vous n’êtes pas sûr qu’une équipe de secours arrive, restez dans la même zone générale pour vous renseigner. Utilisez les autres étapes énumérées dans ce guide pour survivre à l’attente. Lorsque vous avez décidé qu’aucun sauvetage ne viendra, il est temps de prendre les choses en main. Vous allez devoir retourner à la civilisation. Pour ce faire, vous devrez suivre les étapes décrites ici, mais ajoutez la randonnée au mélange. Voyagez chaque jour pendant la journée, puis dormez la nuit. Vous pouvez revenir à la civilisation en trouvant une petite rivière et en la suivant en descendant. Comme le dit le proverbe, « tous les cours d’eau mènent à l’océan » Dans le cas des forêts, pensez à vous-même, « toutes les petites sources mènent à un sentier ou à une route » Commencez par aller dans la même direction jusqu’à ce que vous trouviez une rivière ou un ruisseau. Que le ruisseau soit à sec ou non, il vous indiquera toujours la direction que vous souhaitez prendre. En suivant l’eau qui coule, vous avez plus de chances de rencontrer des signes de civilisation.

14. Outils et armes

Si vous avez un couteau, c’est votre outil le plus précieux dans toute situation de survie. Vous en aurez besoin pour diverses tâches qui vous obligent à perforer, taillader, hacher et couper. Les couteaux servent également de moyen d’autodéfense et d’outil pour créer et sculpter d’autres outils à partir des matériaux à votre disposition. Le problème est que de nombreuses personnes en situation de survie n’ont pas accès à un couteau, donc la meilleure chose à faire est d’en créer un à partir des matériaux de la forêt.

Fabrication d’un poignard de pierre

Etape 1 : Trouvez une pierre faite d’obsidienne ou de toute autre roche ayant une surface lisse semblable à du verre. Étape 2 : Trouvez une pierre plus grosse et utilisez-la pour en détacher des morceaux. Étape 3 : En vous ébréchant continuellement, vous finirez par ébrécher une pièce ayant la netteté requise. Un bâton de lance en bois peut être utilisé pour chasser et nettoyer le poisson, faire rôtir la nourriture sur un feu, et comme arme d’autodéfense.

Fabrication d’une lance en bois

Étape 1 : Trouvez une branche d’arbre. Plus c’est difficile, mieux c’est. Étape 2 : Assurez-vous que la partie la plus épaisse de la branche fait office de poignée confortable. Étape 3 : Utilisez un objet pointu pour tailler la pointe en une pointe efficace pour poignarder.

15. Trouver une source de nourriture

Vous devez trouver de la nourriture aussi vite que possible. La nourriture et l’eau sont les choses les plus importantes que vous devriez prendre soin de trouver. Il existe deux sources de contenu nutritionnel dans la forêt : les plantes et les animaux. Vous pouvez commencer à chercher des traces d’animaux si vous êtes un chasseur passionné. Si c’est le cas, vous pouvez également identifier des traces de prédateurs. À moins de disposer d’un guide sur les sources alimentaires comestibles, il est préférable de jouer la sécurité et de ne pas en manger.

Caractéristiques des plantes vénéneuses

  • Baies blanches ou jaunes
  • Épines
  • Champignons.
  • Goût amer ou savonneux.
  • Feuilles claires/brillantes
  • Départs par groupes de 3
  • Fleurs en forme de parapluie
  • Sève de lait
  • Odeur d’amande

Piégeage des animaux

Ne chassez pas les animaux à moins d’être un chasseur très compétent. Votre meilleure option est de piéger les animaux. La chasse aux animaux consomme une énergie précieuse que vous devriez utiliser pour accomplir les autres tâches de survie de ce guide. Voici les conseils :

Le piège à 4 chiffres

Étape 1 : Rassemblez 3 branches et une lourde pierre. Étape 2 : Découpez des encoches dans les branches, comme indiqué dans l’illustration ci-dessous. Étape 3 : Tenez la pierre d’une main tout en positionnant les bâtons « A » et « C » Étape 4 : Une fois que le poids de la pierre repose sur « A » et « C », utilisez votre main libre pour insérer et monter le bâton de déclenchement « B » Étape 5 : Lâchez le piège, et il faut l’équilibrer et le poser. Étape 6 : Lorsqu’un oiseau ou un animal vient manger l’appât, la gâchette se déclenche et la pierre est tuée d’un coup fatal.

16. Attraper et rôtir des insectes pour les protéines

Une option moins agréable, mais aussi pertinente en pratique que la consommation de viande, les insectes rôtis peuvent nourrir votre corps. Certains insectes sans poils et ayant moins de six pattes sont généralement comestibles, de même que les grillons. Ce type d’aliments répond aux besoins nutritionnels de base. Ne les mangez pas crus : faites-les rôtir et profitez de votre repas. Bien que certaines personnes puissent trouver cette nourriture répugnante, une telle attitude ne favorisera pas votre sécurité en matière de vie et de mort. Évitez de manger les insectes aux couleurs vives et acides : la nature même laisse entendre à tout le monde que cette créature fait un repas douteux.

17. Se faire secourir

N’oubliez pas que si vous êtes seul, les instructions ci-dessus sont perdues et il est impossible qu’une équipe de secours vous recherche. Si vos amis et votre famille savent que vous êtes quelque part dans la forêt, l’équipe de secours vous cherchera. Dans ce cas, vous ne voudrez pas beaucoup vous éloigner de l’endroit où vous avez découvert que vous vous étiez perdu. Il sera ainsi plus facile pour l’équipe de secours de vous retrouver. Si les jours ont passé et que vous n’êtes toujours pas sauvé, votre autre option est de trouver une source et de retrouver votre chemin vers la civilisation.

18. Soyez prêt

Le meilleur conseil que vous pouvez recevoir concernant la survie en forêt est : « Soyez prêt et prenez votre kit de survie ! Vous ne pouvez jamais savoir quand et où vous vous perdrez, mais cela vous sauvera la vie si vous suivez des règles simples avant de vous lancer dans une excursion en forêt. Prenez les choses qui pourraient vous être utiles si vous vous égariez, comme une trousse de premiers secours, des allumettes, tout ce qui est pointu pour servir d’arme ou d’outil, des tablettes de purification de l’eau. Prenez un imperméable si vous prévoyez des pluies et quelque chose pour vous tenir au chaud s’il y a de la neige dans les prévisions. Le froid peut provoquer des crampes musculaires et vous empêcher de trouver efficacement la sortie. N’oubliez pas de boire : c’est de la plus haute importance ; même l’eau de pluie fera l’affaire. Étudiez la carte avant de partir en voyage et notez les points de repère importants sur le chemin. Regardez des vidéos instructives et lisez des articles sur la survie en milieu sauvage. Les vidéos peuvent être insuffisantes, mais parfois, lorsque vous êtes confronté à des menaces de mort dans la nature, chaque parcelle de connaissance vous sera utile. Informez vos amis de vos futurs repères : ils sauront où vous êtes et dirigeront une équipe de secours pour vous sauver.

Contenu extrait de : https://www.survivenature.com/forest.php.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *